Projet HOPE

Education

Le contexte du projet

Terre de contrastes à la beauté sauvage, la Mongolie est un pays d’Asie situé entre la Russie au Nord et la Chine au Sud. Avec ses 3 millions d’habitants, elle est l’un des pays les moins peuplés de la planète.

DSC02022

Depuis le XXIe s., la Mongolie s’est ouverte au monde: ses ressortissants parcourent désormais le globe et les étrangers y affluent par avion. Elle n’en reste pas moins un pays en développement qui dispose encore de très peu d’infrastructures et de services adaptés aux personnes fragilisées telles que les personnes âgées, celles souffrant d’un handicap (physique ou mental), celles en situation d’extrême pauvreté, etc.

Dans ce contexte, ce sont les enfants souffrant d’un handicap (physique ou mental) qui sont les plus vulnérables et subissent le plus souvent exclusion et inégalités. Selon les statistiques du gouvernement mongol, ces jeunes représentent au moins 8% des enfants en âge d’aller à l’école. Malheureusement, l’absence d’infrastructures adaptées et de services adéquats limite souvent l’accès des ces enfants à l’éducation ou à des soins de santé de base. Parmi les obstacles qui se présentent à eux : la non-adaptation des transports et des bâtiments, l’absence de méthode d’enseignements alternatives, le manque d’équipement, etc.

DSC01982B

De plus, ces jeunes proviennent le plus souvent des familles les plus paupérisées de la population mongole. La situation de handicap est donc encore accrue par les problèmes d’inégalité, de grande pauvreté, d’isolement, de manque de soutien menant à un cercle vicieux: les enfants, ne recevant pas les soins appropriés, deviennent de plus en plus isolés et ont ainsi toutes les chances de devenir encore plus pauvres.

Le projet « HOPE FOR A BRIGHTER FUTURE »

C’est dans ce contexte qu’ADRA, une ONG internationale présente en Mongolie depuis 1995, a créé le projet ”Hope for a Brighter Future”.

Le but premier du ce projet est d’améliorer les conditions de vie des enfants en situation de handicap en Mongolie en augmentant leur accès à l’éducation et aux services de soin. Pour ce faire, ADRA travaille en partenariat avec les hôpitaux locaux, les crèches, les écoles et services sociaux pour permettre un diagnostic précoce et ainsi une prise en charge plus rapide des enfants porteur de handicap. Une thérapeute visite les enfants à domicile et leur prodigue conseils et exercices physiques.

DSC01977

ADRA a également créé trois centres (un dans la périphérie d’Oulan-Bator, un  à Nalaikh et le dernier dans la province de l’Arkhangai) au sein desquels l’ONG dispense des sessions de formation destinées aux parents des enfants en situation de handicap et aux différents travailleurs concernés par le sujet. A terme, ADRA espère rendre ces différents acteurs autonomes. Des cours d’alphabétisation, de calculs et de compétences de base sont également donnés aux enfants.

DSC02045

Enfin, l’ONG travaille sur le changement de mentalité en mettant sur pieds des campagnes de sensibilisation et en encourageant les membres de la communauté à de pas considérer les enfants porteurs de handicap comme un poids mais bien comme une personne pouvant participer activement à la vie de groupe.

Au total, le projet concerne 690 enfants et leurs parents (3000 bénéficiaires indirects) et a permis d’organiser 48 sessions de formation et 6 campagnes de sensibilisation, le tout dans trois régions distinctes de la Mongolie.

Pour suivre nos aventures au sein de ce projet, rendez-vous dans notre rubrique carnet de route.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s