Equateur: us, coutumes et autres étrangetés

Bientôt 2 mois que nous parcourons l’Equateur (le temps file !!) et, comme pour les pays précédents, nous voulions partager avec vous la liste des choses qui nous ont surpris, amusés ou agacés… Bienvenue en Amérique latine !

Ce qui nous a frappé le plus en arrivant en Equateur, c’est le bruit. De jour comme de nuit, la salsa résonne pour tout le quartier. Parfois, plusieurs personnes mettent en même temps des musiques différentes, ce qui donne une belle cacophonie où il n’est plus possible de rien distinguer… sinon du bruit. A cela s’ajoutent généralement plusieurs vendeurs de rue criant dans leurs micros… L’apothéose a lieu le dimanche soir, véritable moment de fête qui nous fait penser à un Nouvel An européen : musique à tout va, monde dans la rue, feux d’artifices, pétards, pommes d’amour et j’en passe ! Certaines rues sont même bloquées pour permettre des matchs de football spontanés jusqu’aux petites heures. Une Equatorienne, à qui j’expliquais que, chez nous, le dimanche soir est plutôt calme puisqu’on se prépare à reprendre une semaine de travail me répondait que justement, il fallait profiter de ce moment pour faire la fête avant de retourner travailler … Changement de priorité 😉

1DSC02192

En Equateur, l’heure n’est pas la même qu’en Europe. Si le rendez-vous est fixé à 18h, ne vous attendez pas à voir votre hôte arriver avant 18h30-19h… et encore, il aura certainement l’impression d’être en avance !

Les bus sont des moyens de locomotion très pratiques. Ceux longues distances sont confortables (avec toilettes et wi-fi !) et ne coûtent pas grand-chose : à peu près $1 par heure de trajet.

Dans le bus, tout se vend : des vendeurs de rue y grimpent pour quelques arrêts en criant bien fort ce qu’ils proposent… glaces, bananes frites, riz sauté, tortillas, fruits pelés et même du jus de coco tout frais, il n’y a plus qu’à faire votre choix ! Mais, contrairement aux a priori, une hygiène de base est généralement respectée (gants en plastiques…) ainsi que la fraicheur des produits !

DSC032751

Contrairement aux idées reçues, les hommes équatoriens ne semblent pas machistes. Ils se montrent même mal-à-l’aise à l’idée qu’une femme puisse être debout dans le bus alors qu’eux-mêmes sont assis. Il ne faut généralement pas plus d’une minute ou deux pour qu’un homme me cède sa place !

S’ils ne sont pas machos, les Equatoriens paraissent par contre nonchalants (voire un poil paresseux ?). Il nous est arrivé plusieurs fois qu’un taxi refuse de nous prendre car « la destination est trop loin » ou qu’il n’a « pas envie d’être dans les bouchons »… déstabilisant ! De même, ils n’ont pas la culture de l’épargne. « Un Equatorien qui a $1 dans la poche dépensera pour $1 dans la journée voire plus » philosophait avec nous une Suisse, établie dans le pays depuis 6 ans. « Voire plus » en effet car tout est matière à crédit ici, même les courses de la semaine que l’on peut « acheter maintenant et payer plus tard » (dixit la publicité d’une grande chaine de supermarché). On nous a également raconté qu’il était coutume, pour la Nouvelle année, de racheter des nouveaux meubles et de jeter ou donner les anciens, vieux d’une année donc. Dans ces conditions, difficile d’avoir des perspectives sur le long terme…

Autour de Nouvel An, de grandes statues en papier mâché (appelées muñecas) sont construites. Elles représentent des stars, des héros de dessin animé ou des personnes réelles comme le patron de l’entreprise… Dans ce derniers cas, la statue reste plusieurs semaines au sein des bureaux et est sujette à taquinerie (on la fait fumer par exemple ou on l’affuble de vêtements grotesques). La nuit de la Saint-Sylvestre, toutes les muñecas sont brûlées dans la rue.

DSCN5737

Les Equatoriens ont certaines habitudes alimentaires un peu spéciales du point de vue européen. Dans les Andes, ils sont de véritables carnivores (il n’y a qu’à voir notre tentative de raclette à Cuenca…). Plus généralement, les Equatoriens aiment mélanger… les féculents. Par exemple, il est normal de trouver sur la même assiette du riz, des frites et parfois même des haricots blancs… le sacrilège pour nos petits estomacs européens…

Le coût de la vie en Equateur n’est pas spécialement bon marché (ni dans le reste de l’Amérique du Sud paraît-il). Par contre, il existe des almuerzos très économiques qui permettent de manger copieusement pour $2-$3. Ces sortes de menus du jour que l’on ne retrouve qu’à midi se composent le plus souvent d’un potage, d’un plat (bourratif) et d’un jus de fruit.

L’Equateur est d’ailleurs un pays de fruits. Outre les mangues (dont il existe plus de 20 variétés ici !), bananes (qui se vendent à $0,05 la banane!), noix de coco, ananas, papayes, melons, oranges, goyaves, pastèques, cerises, pommes, mûres, poires, fruits de la passion… nous avons pu goûter des fruits dont nous ignorions jusqu’à l’existence. Si je vous dis coqueret du Pérou, corossol, narangille, babaco, grenadille? … mais il existe encore bien d’autres fruits tropicaux dont nous ne connaissons pas même le nom et dont le goût nous est parfois un peu… étranger.

DSC028112

Dans les supermarchés, les étiquettes des produits sont bien plus claires que chez nous : il y est écrit très distinctement, grâce à des indicateurs verts, jaunes ou rouges, si le produit est riche en graisse, sel ou sucre ; quelle est sa saveur et s’il contient des OGM, du gluten ou du lactose. De quoi faire ses courses en toute tranquillité.

Sur la route, il faut tenir à l’esprit que deux bandes de circulation signifient dans la pratique trois bandes : une pour chaque sens de circulation + une à cheval sur la ligne blanche qui permet de faire les dépassements. Le klaxon est régulièrement utilisé comme « avertisseur ». Son usage permet donc de ne pas s’arrêter aux carrefours…

Les Equatoriens connaissent bien la Belgique. Ils ne sont jamais étonnés lorsque nous donnons notre pays d’origine et savent que Bruxelles en est la capitale. Et pour cause : leur première dame est belge.

Mag

6 réponses à “Equateur: us, coutumes et autres étrangetés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s