Mongolie: us, coutumes et autres étrangetés

Cela fait un mois que nous sommes en Mongolie. Au fil des jours, nous avons eu l’occasion de noter ce qui nous surprend, voire remet en question notre vision (sans doute un peu naïve) de ce pays. Voici quelques morceaux choisis…

Au supermarché, tu es bien dérouté : tu crois acheter du lait de vache… et tu te retrouves avec du lait de jument. Tu cherches le rayon fruits et légumes : il se résume à un coin d’étale puisque ton choix se limite à peu près à des carottes, des oignons et des pommes de terre. Tu souhaites un peu de fromage ? Il te faudra débourser l’équivalent de 10€ pour un bout ridiculement petit. 95% des produits seront soit russes, soit chinois. Et tout est écrit en cyrillique.

Il est bien vu de manger en silence… et sans couteau. Soit la nourriture est finement hachée, soit tu l’arraches avec les dents…

D’ailleurs, dans ton assiette, tu ne trouveras pratiquement que de la viande. De mouton. Enfin, du gras de mouton. Ou de la soupe d’os. Bref, rien de très végétal. Le plat fétiche : les buuz (prononcé « bouse »), sorte de raviolis de mouton cuits à la vapeur. Le tout accompagné de thé salé et de biscuits au yaourt séché qui peuvent piquer le nez des non habitués.

CDSC02458

Le temps est toujours extrême : soit tu gèles, soit tu brûles, soit il y a la sécheresse, soit des inondations.

Oulan-Bator est une jungle urbaine. Les voitures se frôlent de tellement près que tu ne saurais pas y glisser un doigt (test effectué sous présence d’un huissier)… mais elles ne font (quasi) jamais d’accrochages ! D’ailleurs, le klaxon a remplacé le clignoteur. Et le frein aussi. Il est également permis de dépasser les autres voitures en passant par… les bas-côtés de la route !

Dans les voitures, le volant est à droite… ou à gauche. Jamais au milieu.

Le piéton n’a jamais la priorité. Même lorsqu’il traverse sur un passage pour piéton. Et même lorsque son feu est vert. Alors, il traverse dès qu’il voit une trouée dans la circulation. Peu importe si son feu est rouge et si la police est présente.

Capture d’écran 2015-08-22 à 02 2

Les camions-poubelles font une musique de marchand de glace. Quelle déception la 1ère fois ! … Chaque personne vient y apporter sa poubelle.

Tout le monde agit avec toi comme s’il te connaissait depuis toujours : dans le bus, il est normal de s’accrocher à tes vêtements ou d’asseoir son enfant sur tes genoux. Dans la rue, si quelqu’un a soif, il peut te demander à boire. De même, tes collègues se servent dans tes réserves de nourriture sans même dire merci. Ce mot semble d’ailleurs presque banni de la langue mongole. Cette habitude vient du mode de vie nomade : la solidarité est un devoir, pas un accès de gentillesse. Cela provient également de l’esprit communiste encore fortement ancré : tout est propriété de tout le monde.

Il n’y a pas d’adresses : juste des noms de rue. Ensuite, on se repère en fonction des bâtiments environnants.

Il suffit d’étendre mollement le bras le long de la route pour que n’importe quelle voiture se transforme subitement en taxi. Le tarif : 0,4€ du kilomètre.

CDSC02442

Presque tout le monde est tatoué. Les femmes ne rasent pas le dessous de leurs bras, même si elles sont coquettes et même si elles portent un débardeur. Mettre des chaussettes dans des sandalettes ou des ballerines semble également de bon goût.

Tous les Mongols n’ont pas les cheveux et les yeux noirs. Nous en avons déjà croisé avec des cheveux bruns, blond foncé ou avec des yeux gris, verts.

Lorsqu’ils ont chaud, les hommes mongols se dénudent le ventre en pliant leur T-shirt vers le haut, tout simplement.

Les croyances chamaniques et bouddhiques font partie intégrante de la vie de chacun. Dans la nature, il y a de nombreux tas de pierres surmontés de drapeaux. Ce sont des « cairns », lieux chamaniques sacrés. Beaucoup de voitures portent également des foulards bleus, gages d’une route sans problème. De même, il y a des jours fastes et des jours non fastes pour se marier ou organiser des grandes fêtes. Les jours fastes peuvent tomber en pleine semaine et nos collègues désertent alors leur travail pour enchainer 3 ou 4 cérémonies la même journée.

CDSC02369

DSC018732Les Mongols haïssent leurs voisins chinois. De tout leur cœur.

La nature est une poubelle à ciel ouvert. Chacun y laisse ses déchets.

Les jeunes font des efforts incroyables pour apprendre l’anglais, gage d’un avenir meilleur.

La grande majorité de la population vit encore dans des yourtes. Sans eau courante. Il y a un distributeur d’eau par quartier. Celle-ci est vendue au prix de 0,001€ le litre et est transportée dans de gros bidons.

CDSC02057B

DSC00188 2

Ici, les femmes portent la culotte. Elles ont des caractères forts et sont instruites. On estime que 70 à 80% des postes importants sont occupés par des femmes. A ADRA, il y a 5 employés hommes contre une trentaine de femmes…

La préséance revient toujours au plus âgé, quelque soit la relation hiérarchique.

Les magasins sont bien cachés. Derrière une façade renfoncée, peu visible et décrépie peuvent se cacher des restaurants chics ou des supermarchés. Point de grandes vitrines comme en Europe. Il faut dire que l’hiver est rude et qu’il vaut mieux éviter les déperditions de chaleur…

Gengis Khan est un héros national. Marco Polo aussi car, grâce à lui, les Mongols ont une trace écrite de leur histoire.

Et vous, d’autres choses vous ont surpris en Mongolie? N’hésitez pas à les écrire en commentaire…

Mag (et oui Jappi, toujours moi 😉 )

8 réponses à “Mongolie: us, coutumes et autres étrangetés

  1. Hello Mag ! J’avais eu un doute à cause des petites fautes de frappe… Il faut croire que le manque de pratique, ou l’ambiance « siddharthesque » :-), ou la fatigue, enfin bref, je te propose de relire encore une fois ton texte ! On croirait Jon, sans rire ! (Si, je rigole) :
    -Tu cherches le rayon fruits et légumes : ils se résume à un coin d’étale
    -Peut importe si son feu est rouge
    -Tout le monde agit avec toi comme s’il te connaissait depuis toujours
    -La préséance revient toujours au plus âgés,
    Voilà quelques phrases qui méritent un sort meilleur !
    Je vous envie, et je vous félicite encore pour cette épopée dont au sujet de laquelle vos écrits me laisse rêveur. Bises à vous deux !
    Oldjap

    J'aime

  2. Vieux renard,

    Et dire que tu fais ça pendant ton temps de travail… elle est belle la Région wallonne. Au boulot le guichet (ça te changera ;-))

    Embrasse ton collègue de ma part ( et les deux à coté par la même occasion)

    Ps: cette fois c’est bien Jon

    J'aime

  3. Salut les voyageurs,
    La rentrée se prépare, accompagnée d’une météo morose … Heureusement, vous êtes là pour nous faire rêver !
    Une question me turlupine : quel regard ont-ils sur « l’Occident » ? Un regard envieux, méfiant, indifférent ? Europe et États-Unis sont-ils assimilés ou leur opinion diffère-t-elle ? Que savent-ils de la Belgique ? (désolée, cela fait plusieurs questions).
    Bonne continuation,
    Céline

    J'aime

    • Hello hello Céline!!
      Voilà des questions qui mériteraient un article à elles seules 😉 Disons, pour simplifier, qu’ils sont surtout curieux de notre mode de vie et avides de connaissances… Essentiellement les femmes qui ne connaissent, par exemple, pas encore la pilule (même dans la capitale) et qui voudraient toutes ressembler à des Européennes (d’où me viennent mes cils si longs? et mes sourcils si éloignés de mes yeux? et la couleur de mes cheveux est-elle naturelle?). Sinon, le modèle ici est la Russie. Il arrive régulièrement que l’on nous demande si nous sommes Russes. Lorsque l’on répond non, ils demandent si nous sommes Américains. Et lorsque nous répondons une nouvelle fois par la négative, ils sont perplexes: mais d’où venons-nous?? L’Europe semble un peu oubliée 😉
      Néanmoins, ils ont tous déjà entendu parler de la Belgique et savent généralement que Bruxelles en est la capitale!! Nous étions très surpris de cela et une collègue mongole nous a expliqué que les cours d’histoire et géographie étaient très poussés en Mongolie (ils apprennent par coeur de longues listes de pays et de villes). Ils n’en savent évidemment pas plus sur la Belgique mais posent beaucoup de questions.
      Bon courage pour cette rentrée et au plaisir de te lire une prochaine fois!
      Magali

      J'aime

  4. Les buuz n’ont pas l’air très bon mais comme tu le dis dans ton article précédent les mongoles n’aiment pas les « fruitella » preuve (encore une fois) que les goûts et les couleurs …
    Pour la circulation ben ici même sur un passage sur piéton je fais gaffe parce que la rue de la Station… :-S
    Chapeau pour le covoiturage.
    Lorsqu’ils ont chaud, les hommes mongols se dénudent le ventre en pliant leur T-shirt vers le haut => à quand la photo de jon en homme mongols qui a chaud 😀
    Courage pour ta dent.
    Encore bravo et merci de nous faire rêver.

    J'aime

    • ça fait plaisir, on voit que tu lis nos articles en profondeur 😉
      traverser un passage pour piéton relève de l’exploit ici, c’est vrai qu’on pourrait se croire sur la rue de la Station 😉
      pour la photo, ça te ferait trop plaisir que je me dénude pour toi mais tu peux toujours aller demander à mon collègue :p
      à très vite pour de nouvelles aventures.
      Amitiés, Jon

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s